dimanche 20 juin 2010

Attentat à la bombe contre le Bus des Bleus à Durban !

Durban le 20/06/2010
La sécurité de l'équipe de France intercepte un terroriste déterminé à punir son équipe d'être aussi boiteuse. Il est 22 h lorsque Francis Louise, chômeur picard depuis 2003, suit discrètement le bus de l'équipe de France qui se gare devant un Hôtel de Durban en Afrique du Sud.
Il sait que la coupe du monde n'est pas terminée, que la France a encore un match à assurer et il sait aussi que la venue de ce bus devant ces hôtels n'était pas prévue au programme officiel des bleus.
Il ferme son sac à dos en peau d'impalas et se dirige vers l'établissement où il vient de voir 24 prostituées blacks, précéder les joueurs Français.
Il lance alors discrètement son sac sous le bus pendant que les français allègent leurs coucouniettes trop pleines dans l'espoir de courrir plus vite le 22 juin face à l'équipe d'Afrique du Sud.
Un agent de sécurité s'aperçoit alors du geste de l'individu, se rue sur lui, le plaque au sol et appelle des renforts.
La police de Durban délimite alors une zone de sécurité et fait intervenir son service de démineurs spécialisé (un guerrier Zulu équipé d'un bouclier anti-emeute tressé dans de la paille).
Les démineurs seront très rapides à désamorcer la bombe ultra sophistiquée de Francis.
Jano Ubukéké le responsable de la section "déminage de Durban" témoigne :
"Nous avons tout de suite compris que la bombe qu'avait préparé ce terroriste Picard était une oeuvre de spécialiste confirmé dans les explosifs. Un système ingénieux qui reliait en fait un chronomètre de Prizee avec une bouteille de coca non light et un tuyau dans lequel etait inséré plusieurs bonbons à la menthe du type 'mentos'. Lors du déclanchement de compte a rebours, le tuyau libérait les bonbons qui, en contact avec le soda, provoqueraient alors une explosion de la bouteille. Malheureusement pour Mr Louise et heureusesement pour le bus de l'équipe de France, ce terroriste, avant de lancer son sac à dos sous le véhicule...avait oublié de le laisser ouvert. La réaction chimique a bien eue lieu mais l'explosion est restée confinée dans le sac ce qui a sauvé également le conducteur qui était à l'avant du bus et en train de regarder une sexetape de Ribery sur son téléphone portable à ce moment précis."
En garde à vue actuellement Mr Francis Louise à déclaré à la presse et à son avocat :
"-je voulais juste donner un sens a la chanson "qui ne saute pas n'est pas français !"

1 commentaire:

  1. Carlito del la sol26 juin 2010 à 12:43

    je connais une moyen de fabriquer une bombe artisanale avec juste de la pate a modeler et une ficelle qui sert pour ficeler les rotis dans le four... (c'est le principe de ce qu'on appelle le C4)

    RépondreSupprimer

Dernier article publié

Elle rentre dans votre machine à laver pour tester les réelles performances techniques du cycle de lavage de votre choix !

On ne calcule plus le nombre de publicités que nous voyons dans les médias pour venter l'efficacité des tablettes et autres produits po...

Articles les plus consultés

100% HUMOUR,100% DELIRES MAIS SURTOUT 200% FOU !

Tout ce que vous pourrez lire ici pourra être retenu contre vous. Si vous vous faites interner dans un HP après avoir fait une surdose des billets sur ce blog, le journal niera avoir eue connaissance de votre adresse IP et se dégagera de toute accusation et implication en défendant ses droits à la libérté d'expression pour tous et donc même pour les fous qui modèrent ce blog, les fous qui postent et surtout les vrais fous comme vous qui reviennent lire les news croustillantes et absurdes chaque jour...

Le journal des fous est un blog de fou, proposé par des fous pour des fous...Faîtes couler votre café, installez-vous confortablement dans votre fauteuil et laissez-vous entraîner dans l'univers de la folie pure, du délire, de l'humour déjanté et n'oubliez pas de participer en postant vos commentaires sous les billets !